Les projets de chauffage à la biomasse forestière sont-ils rentables ?

 
Deux éléments doivent être pris en compte pour évaluer la rentabilité d’un projet de chauffage à la biomasse forestière :

    • Les investissements liés à l’acquisition de l’équipement.
    • Le coût du combustible.

Les plaquettes (6,69 $/GJ, basé sur un prix de 85 $/tm et H0 = 30 %) et les granules (11,83 $/GJ, basé sur un prix de 200 $/tm livrée) sont très compétitives par rapport au mazout (27,28 $/GJ considérant un prix moyen 2014 de 1,048 $/litre) ou au propane (31 $/GJ) considérant un prix moyen 2014 de 0,784 $/litre.

Ainsi, bien que les investissements liés à l’acquisition de l’équipement de combustion en début de projet soient plus importants que pour les combustibles traditionnels, le bas coût du combustible biomasse permet de réduire significativement la période de retour sur investissement (PRI) des projets. En fait, dès que le coût de l’investissement de départ a été récupéré, les économies sur le coût du combustible représentent une réduction importante du coût de l’énergie pour les utilisateurs.

Conséquemment, plus la période de retour sur investissement est courte, plus le projet est rentable.

Les commentaires sont clos.